Duck Tales sur NES : le vieux radin grincheux en 8-bits

Dans le début des années 1990 sur TF1, une émission aussi incontournable que Le Jour du Seigneur était diffusée le dimanche matin, il s’agit du Disney Club. Une alternative underground à Dorothée pour l’époque, d’autant plus que le dessin animé « La Bande à Picsou » était le summum de cette vive fournée américaine.
Le succès était tel dans le monde entier, et même au-delà, qu’une adaptation apparue sur les deux consoles les plus puissantes de l’univers : la NES et la GameBoy.

 

C’est en 1989 que le jeu sortit, développé par Capcom avec sa licence Disney en poche.
Il devenait ainsi possible de diriger ce putain de radin de Picsou à travers 5 courts niveaux dans différents endroits du globe et même sur la Lune. L’histoire n’était pas extraordinaire, il fallait retrouver des objets précieux détenus évidemment par les ennemis jurés du vieux grincheux. Ce dernier pouvait ensuite assouvir son besoin naturel de se baigner dans encore plus de pognon (nous connaissons tous cela).

  

Bref, le jeu se termine en une heure sans forcer, ce qui rend l’aventure accessible même aux filles habituées à jouer à la Wii et à la 3DS.
Toutefois, c’est toujours plaisant de ressortir une antiquité vidéo-ludique et d’y rejouer plus de 20 ans après.

Ci-dessous, d’autres captures effectuées par mes soins.
SPOILER ALERT : attention, il s’agit d’images de la fin du jeu !!!!!!

 

 




A lire également

2 commentaires à propos de “Duck Tales sur NES : le vieux radin grincheux en 8-bits

  1. Oh mais c’était bien Disney Club.
    Par contre dans mon souvenir, ça passait le dimanche après-midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>