Il y a 17 ans cet endroit peu fréquentable ouvrait ses portes. Rétrospective.

Je n’ai pas pour habitude de fêter ce genre d’anniversaire, mais je me suis rendu compte que ce site, certes pas sous sa forme actuelle, fêtait ses 17 années de présence. Que de chemin parcouru n’est-ce pas ?

Voici une petite rétrospective.

Du bloc-notes à WordPress

Le 14 Décembre 1999 je décidais de mettre en ligne quelques pages pour parler de tout et de rien. A cette époque où tu jouais peut-être encore avec ton vagin dans le sable, tout était différent.

La version 6.66 (2013-2014) marque la dernière présence du site avec la page d’accueil, aujourd’hui remplacé par le blog. Amen.

Il ne suffisait pas de s’identifier sur une plateforme et mettre du texte ainsi que de la mise en forme dans une zone pour publier ses photos de la dernière soirée top-branchouille d’une marque de cosmétique. A l’époque, et ça fait peut-être vieux con de dire cela, mais il fallait tout faire soi-même de A à Z en html avec le bloc-notes.

Le résultat était marrant, souvent pas très sexy mais le contenu était là, allant de simples photos de concerts jusqu’à une liste de cds, en passant par le « best-of » d’un salon de discussion AOL. Rien de bien transcendant même si les visiteurs étaient au rendez-vous à ma grande surprise.

Forum Sebgob sur sebgob.free.fr, ouvert du 30 Mars 2003 à fin 2007.

J’avais même lancé un forum en 2003 qui, peu avant sa fermeture fin 2007, comptabilisait une centaine de membres et plus de 6300 messages. L’époque d’or de phpBB, les forums étaient omniprésents sur le web et c’était l’un des moyens les plus pratiques pour échanger et discuter avant que Facebook ne devienne ce gros truc merdique incontournable.

Puis le 8 Mai 2008 arriva ce blog, beaucoup plus simple et sexy pour partager et écrire. Progressivement, le site initial disparu principalement pour simplifier les choses. On se souviendra du très célèbre trombi qui permettait de se prendre en photo sur le site avec une webcam que j’ai préféré fermer suite à des dérives d’ordre sexuel.

Le site tel qu’il existait en Novembre 2006. On distingue le célèbre trombi sur la droite, et des rubriques à chier sur la gauche. Notez le logo affreux ainsi que ce goût pour le noir. True goth 666.

Aujourd’hui sur le blog, je te propose moult activités intéressantes comme prendre part à des sondages, écouter mes mixtapes ou réagir pour faire partie des 997 commentaires de visiteurs dispersés parmi presque 220 articles. La qualité plutôt que la quantité.

Projets parallèles

En plus de ce merveilleux site, je me lançais parfois dans des trucs à droite et à gauche. Attention ça pique les yeux.

MH Radio Underground était une webradio créée en 2005 pour une courte période de tests via Shoutcast, puis diffusant 24h/24 de Juin 2009 au 15 Août 2010. La programmation musicale de votre serviteur était au rendez-vous, avec même des décrochages infos cinéma & jeux-vidéo. On se souviendra aussi de la session blase extrême, diffusée de minuit à 5h tous les jours, responsable de grand nombre de déprimes et d’insomnies.

La webradio a été contrainte d’arrêter sa diffusion suite à d’obscures contraintes administratives que je ne peux évoquer ici.

En 2004 je lançais KMFDM News France devenu rapidement le site référence francophone pour des infos et des discussions au sujet du groupe de rock industriel allemand. Fermé en 2009, j’étais en contact fréquent avec Sascha & Lucia, leaders de la formation.

Un mail reçu provenant par Sasha, leader de KMFDM, pour indiquer que le groupe allait sortir une reprise du titre Mini Mini Mini en Français.

Les visiteurs partageaient leurs photos de concerts, discutaient entre membres sur un forum dédié et pouvaient retrouver toute la discographie et les paroles de KMFDM.

KMFDMNEWS.com peu avant sa fermeture définitive. Notez la splendide interface, merci PhpNuke …

C’était mieux avant ?

Les plus anciens s’en souviennent, en 1999 se connecter à internet n’était pas aussi pratique et répandu qu’aujourd’hui. Le prix de l’abonnement était déjà assez conséquent et il n’était pas rare de voir des offres limitées en nombre d’heures par mois. Il fallait même souvent ajouter à cela le prix à la minute de la communication à payer à France Telecom. La facture pouvait vite grimper sur les fausses premières offres illimitées.

Et je ne parle même pas de la rapidité des débits.

Lève la main si tu as connu les Mini-Disc.

Pour la musique, je me souviens encore attendre une bonne quarantaine de minutes pour télécharger un pauvre MP3 pourri sur Napster pour pouvoir ensuite écouter sur Winamp ou le transférer sur mon lecteur Mini-Disc. Cela était à peu près la seule solution pratique à l’époque pour se promener musicalement.

On ne parlait même pas de streaming vidéo que ça soit légal ou illégal, c’était juste impensable.

Alors, c’était mieux avant ?

Retrouve d’autres trucs oldschool dans le grenier du blog.

Laisse un commentaire